Lumière sur… Jean-Baptiste Roncari (Un regard stoïcien)

Classé dans : Blog, Lumière sur | 1

Un regard stoïcien

Un regard stoïcien est, à ma connaissance, l’un des tout premiers blogs francophones autour du stoïcisme moderne. Il a été fondé en janvier 2017 avec pour objectif initial de proposer des comptes-rendus d’ouvrage – façon pour moi de garder trace de mes lectures et de partager cela – puis s’est ouvert à d’autres formes d’écrits. Le site se donne trois missions principales :

  • Étudier le stoïcisme sous tous ses angles (philosophique, historique, sociologique, etc.) !
  • Proposer des réflexions originales à partir du système stoïcien
  • Contribuer au développement du Stoïcisme moderne

En plus des comptes-rendus d’ouvrages, l’internaute pourra donc y trouver des réflexions et analyses, des récits de vie, des traductions vers le français d’articles en langue étrangère qui m’ont interpellé et, depuis peu (avril 2020), des vidéos. À terme, je souhaite offrir du contenu encore plus diversifié. J’ai plusieurs idées d’ebooks et de livres qui sont en préparation.

Pourquoi ce nom ?

Le nom Un regard stoïcien vient de l’idée selon laquelle les yeux sont le miroir de l’âme. J’aime beaucoup cette citation de Sénèque :

« Ne remarques-tu pas quelle vivacité la vaillance met dans le regard : quel air de concentration, la prudence ; quel air de modestie et de recueillement, le respect, quel air d’abandon, la douceur ? »

(Livre XVII-XVIII, Lettre 106, 7)

Le regard que je propose, est un regard tourné à la fois vers l’extérieur, qui cherche à interpréter les événements du monde à partir de la sagesse stoïcienne ; et un regard intérieur, qui reste attentif à soi-même. Ces deux regards fonctionnent ensemble : les mouvements extérieurs deviennent nos mouvements intérieurs – pour notre plus grand bien – en traversant le filtre de lecture stoïcien.

Ma rencontre avec le stoïcisme

Ma rencontre avec le stoïcisme remonte, de mémoire un peu floue, à 2013-2014. J’étais alors en classes préparatoires aux grandes écoles (en hypokhâgne). Ce sont naturellement les cours de philosophie qui m’ont fait découvrir Sénèque, Épictète et Marc Aurèle. J’aimerais dire que le coup de cœur fût immédiat mais ce n’est pas le cas. Avec un groupe d’ami·es, on ironisait plutôt sur l’insensibilité présumée du sage stoïcien.

Au fur et à mesure, j’ai quand même lu les textes plus en détails : le Manuel et de l’Attitude à prendre avec les Tyrans d’Épictète, de la Constance du Sage de Sénèque, les Pensées de Marc Aurèle… Finalement, je n’ai pas vraiment eu la sensation d’adhérer au système, je m’y suis simplement reconnu ! Il m’a permis de structurer une manière de penser qui me semblait intuitivement juste, pertinente et utile. Je ne l’ai pas vraiment quitté depuis et je tends à l’adapter avec l’évolution de mes connaissances sur le monde et sur moi-même.

Ce que le stoïcisme a changé pour moi

Le plus grand changement, à mon sens, est que la doctrine donne les clefs pour devenir soi-même un roi Midas. Sous l’herméneutique stoïcienne, les obstacles ne sont plus des simples empêchements dans la vie. Il « suffit » d’y poser le bon regard, en étant dans la bonne disposition d’esprit, pour que l’événement devienne un entraînement à la sagesse et une expérience dont on tire des leçons de vie. À partir de là, il me semble que l’on devient naturellement plus enjoué, confiant, lucide.

Le stoïcisme m’a aussi permis de faire de belles rencontres – j’ai eu la chance de participer à la Stoicon 2018 à Londres – et de recueillir des témoignages parfois émouvants, par l’intermédiaire de mon site et des quelques rencontres que j’ai pu organiser dans ma ville. En bref, pour moi, l’évolution intérieure s’accompagne aussi d’appréciables changements dans mon entourage, la nature de mes relations et, plus généralement, l’expérience à l’autre.

www.unregardstoicien.com

Pour citer cet article: Jean-Baptiste Roncari, "Lumière sur… Jean-Baptiste Roncari (Un regard stoïcien)". Publié sur Stoa Gallica le 5 août 2020. Consulté le 27 septembre 2020. Lien: http://stoagallica.fr/?p=654.
Partager

  1. Olga Lucía

    Merci. J’ai tellement envie de vous lire et de me laisser imprégner de votre sagesse . Stoicienne sans avoir réfléchi depuis ma tendre enfance dans les villages et les rivières de ma Colombie natale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *