Lumière sur… Joël (le.stoïcisme)

Classé dans : Blog, Contemporains, Lumière sur, Modèles de vie | 0

Mon activité autour du stoïcisme

Mon activité autour du stoïcisme c’est surtout de l’écriture de textes que j’ai décidé de publier sur une page instagram.
Quand j’ai eu le sentiment d’avoir fait le tour de l’essentiel, j’ai décidé d’organiser les informations présentes sur Instagram sous la forme d’un livre. Je termine actuellement le travail sur ce livre afin de diffuser une version imprimée. Il y a déjà une première version de ce livre disponible en pdf (accessible depuis Instagram ou mon site internet).
Au delà de ces deux moyens de communication, j’aime parler de philosophie et de psychologie avec ceux que ça intéresse.

Ma rencontre avec le stoïcisme

À l’adolescence, j’étais un peu perdu au niveau de mon rapport au monde. Je ne me reconnaissais dans aucune religion et la philosophie me semblait inaccessible à cette époque. J’ai donc essayé de définir tout seul ce que je pensais être la base pour vivre une vie heureuse. Évidemment, j’ai mis beaucoup de temps à le faire, le temps de réfléchir à certains principes et les expérimenter. Le temps aussi de vivre de nouvelles expériences.
Des années plus tard, quand je fus assez mature pour comprendre l’intérêt de la philosophie, je me suis rendu compte que le stoïcisme se rapprochait beaucoup de ma façon de penser. Même si les écrits sur le stoïcisme sont souvent anciens, qu’il faut parfois interpréter et remettre dans le contexte, c’était ce que je cherchais depuis longtemps. À partir de là, j’ai refait un travail d’introspection avec l’aide de ce que j’ai pu trouver sur le stoïcisme.
Je continue toujours ce travail d’écriture et de questionnement, que ce soit sur moi-même ou sur le monde.

Ce que le stoïcisme a changé pour moi

Le stoïcisme a changé beaucoup de choses pour moi. On peut même dire que ça a tout changé. Avant d’adopter cette façon de penser, j’étais perdu et je ne me reconnaissais en rien. Je ne comprenais pas ma place dans la société. Je n’avais pas de but et rien n’avait de sens.
Le stoïcisme m’a permis, entre autres choses, de me comprendre moi-même, de mieux comprendre la société et les autres, de mieux réfléchir, de trouver des objectifs et de définir ce qui est important ou pas.
Ce qui me semble important ici, c’est le fait d’avoir trouvé une façon de vivre et de penser qui me correspond.
Après ça, tout était different. Quand j’ai commencer à mieux me connaitre et mieux comprendre le fonctionnement du monde en général, j’ai pu trouver des objectifs qui avaient vraiment du sens pour moi. Savoir pourquoi je faisais quelque chose m’aidait à mieux le faire et prendre plus de plaisir à le faire. Cela m’a aussi permis de pouvoir m’adapter aux différentes situations de la vie, que ce soit au travail, en amitié, en amour ou en société. À partir de là, j’ai pu vivre en harmonie avec moi-même.
Bien sûr, tout n’est sûrement pas parfait dans ma vie et dans ce que je fais mais tout a du sens, et c’est ce qui me permet de vivre dans un état de paix, de sérénité et de quiétude.
Pour citer cet article: Joël, "Lumière sur… Joël (le.stoïcisme)". Publié sur Stoa Gallica le 8 mars 2022. Consulté le 24 mai 2022. Lien: https://stoagallica.fr/lumiere-sur-joel-le-stoicisme/.
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.