Identifier nos rôles grâce au Stoïcisme

Ce texte est une traduction en français, par Michel Rayot et Maël Goarzin, de l’article de Santara Gonzales, “Using Stoicism to find our roles“, paru au mois de septembre 2022 dans le magazine The Stoic, dirigé par Chuck Chakrapani. Nous remercions l’auteur de cet article et l’éditeur de The Stoic de nous avoir donné l’autorisation de traduire ce texte et de le publier ici.

Santara Gonzales est la Présidente et co-fondatrice de Wisdom Unlocked, une organisation à but non lucratif qui utilise les principes stoïciens pour aider des personnes à garder de bonnes dispositions dans les circonstances difficiles.


Identifier nos rôles grâce au Stoïcisme

par Santara Gonzales

« La connaissance de soi et de ses talents guidera le choix des rôles qui nous correspondent et permettra également de réaliser notre potentiel. »

Essayer d’être tout pour tout le monde

Dans le monde trépidant d’aujourd’hui, nous tenons de nombreux rôles dans notre vie et pouvons être tentés d’être tout pour tout le monde. Suivre cette voie peut nous détourner du rôle que nous devrions jouer. Épictète, esclave grec devenu philosophe stoïcien, a reconnu que nous occupons de nombreux rôles dans notre vie. Il a classé ces rôles en deux catégories. Le premier et le rôle principal que nous jouons est celui d’être humain ; un citoyen de l’univers capable de raisonner et d’agir rationnellement. La deuxième catégorie comprend des rôles spécifiques et individuels, étroitement liés à notre vie quotidienne. Il peut s’agir des rôles d’ami, de parent, d’employé, d’écrivain ou d’enseignant, pour n’en citer que quelques-uns. Les rôles spécifiques sont différents selon les circonstances, et sont différents pour chacun d’entre nous. Choisir le rôle qui nous convient est essentiel pour nous mettre sur la voie du succès.

Faire usage de sa raison : un devoir

Notre rôle en tant qu’être humain est universel ; il est partagé par chacun d’entre nous depuis la naissance. Pour Épictète, ce rôle se concentre sur les devoirs suivants : être un citoyen doué de raison et agir en conséquence. Les rôles que nous choisissons ou acquis dépendent d’une myriade de facteurs, tels que nos talents, nos goûts et aversions, nos aptitudes, nos relations sociales et notre perception de nous-mêmes. Lors du choix de ces rôles spécifiques, Épictète nous exhorte à nous interroger sur nous-mêmes, car la connaissance de soi est cruciale pour nous assurer de choisir les rôles appropriés. Nous devons réfléchir soigneusement à nos souhaits, nos capacités et nos talents. En plus de choisir le rôle qui nous convient, nous devons aussi être conscients des responsabilités que ces rôles impliquent.

Épictète souligne que nos capacités physiques peuvent limiter ou diriger le choix de certains rôles, et que nous ne devrions pas assumer des rôles qui ne nous sont pas adaptés. Si nous découvrons que nous avons du talent pour la course longue distance, alors nous pouvons choisir de devenir un coureur de marathon, et non un violoniste. Si nous constatons que nous maîtrisons l’écriture, et non la cuisine, il peut être prudent d’essayer d’être auteur plutôt que chef cuisinier. Les stoïciens ne nous apprennent pas à « faire semblant jusqu’à ce que tu y arrives ». C’est fatigant et contre-productif. De plus, ce n’est pas parce que nous souhaitons faire quelque chose que nous en sommes capables. Les stoïciens nous enseignent vraiment à réfléchir et à être honnêtes avec nous-mêmes quant à nos connaissances et nos aptitudes.

Choisir un rôle en fonction de ses aptitudes

Ainsi, nous devons choisir un rôle qui correspond à nos aptitudes. Comme Épictète nous le rappelle dans le Manuel (37) : « Si tu endosses un rôle qui est au-dessus de tes moyens, non seulement tu y fais mauvaise figure, mais tu négliges celui que tu peux remplir » (traduction par O. D’Jeranian). La connaissance de soi et de ses talents guidera le choix des rôles qui nous correspondent, et permettra également de réaliser notre potentiel.

Lorsque nous recherchons un emploi ou une profession, nous pouvons être attirés par un métier parce qu’il paie bien, qu’il procure un certain statut ou des avantages que nous jugeons importants. Accepter un poste en fonction de ces facteurs sans avoir les connaissances ou l’expertise nécessaires pour répondre aux exigences et assumer les responsabilités importantes qu’il implique ne sera pas bénéfique à long terme. Nous ne serons probablement pas très efficaces, et risquons d’être licenciés, car nous ne serons pas aptes à assumer cette fonction. Si nous ne sommes pas honnêtes avec nous-mêmes en ce qui concerne nos capacités et nos talents, nous serons enclins à accepter les mauvais rôles.

C’est pourquoi Épictète nous exhorte à faire preuve de discernement dans le choix de nos rôles. Nous jouons mal notre rôle si nous en adoptons un qui est inadapté. Nos rôles sont assortis de devoirs et de responsabilités, mais ils dictent aussi nos actions. Quel que soit notre rôle à un moment ou dans une situation donnée, nos actions doivent être cohérentes avec ce rôle.

« Chacun de nos titres, lorsqu’on y réfléchit, suggère des actes qui lui sont appropriées » (Epictète, Entretiens II 10, 11). Comme le dit Épictète, un musicien doit lire les notes et jouer de son instrument en harmonie avec l’orchestre.

Bien choisir son rôle

Nous devrions suivre l’enseignement d’Épictète et choisir nos différents rôles avec soin. En fin de compte, le travail que nous choisissons doit être fondé sur notre situation, nos talents, nos connaissances et nos capacités. Dans l’exercice de nos fonctions, nous devons adopter les vertus stoïciennes, toujours soutenir nos collègues, être honnête, bienveillant, agir avec sagesse et justice dans les rapports avec les autres et avec nous-mêmes.

Lorsque nous trouvons le rôle qui nous convient, nous le jouons bien. Notre rôle nous procure alors de la joie ; nous sommes en mesure de réussir, et nous sommes sur la bonne voie pour vivre une vie épanouie.


Crédits: Photo by Darius Bashar on Unsplash

Pour citer cet article: Michel Rayot, "Identifier nos rôles grâce au Stoïcisme". Publié sur Stoa Gallica le 15 septembre 2022. Consulté le 5 octobre 2022. Lien: https://stoagallica.fr/identifier-nos-roles-grace-au-stoicisme/.
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.