Vies professionnelle et personnelle: évaluer les difficultés avec discernement. Retour sur la journée stoïcienne 2023

La journée stoïcienne: une troisième édition résolument pratique!

L’an passé, nous étions réunis à La Sorbonne pour la deuxième Journée stoïcienne organisée chaque année désormais par l’association Stoa Gallica. Depuis 2021, ces Journées stoïciennes permettent d’approfondir un aspect de la philosophie stoïcienne et de discuter de sa pertinence pour nous, aujourd’hui. Nous étions près d’une centaine de personnes en 2021 et 2022, nous étions près de 150 cette année, à l’Université Paris-Dauphine, réunis pour apprendre et échanger tout au long de la journée autour du stoïcisme conçu comme mode de vie, et non seulement comme discours théorique.

L’an passé, nous avons pris comme point de départ la dimension sociale et politique de l’engagement stoïcien, nous avons vu à quel point le stoïcisme n’est pas une philosophie individualiste mais bien tournée vers le bien commun. Cette année, nous nous sommes intéressés à la question des jugements, un des trois domaines de l’exercice philosophique stoïcien (avec le désir et l’impulsion à agir).

Avec 1 conférence, 6 ateliers pratiques suivis d’un moment de discussions, 1 démonstration d’Intelligence Artificielle stoïcienne et 1 table-ronde, la troisième édition de la journée stoïcienne était résolument pratique!

Evaluer les difficultés avec discernement

« Partout et constamment, il dépend de toi d’appliquer à la présente représentation les règles de discernement, afin que rien ne s’infiltre qui ne soit objectif. »

Marc Aurèle, Pensées, VII, 54

La journée a commencé avec la conférence inaugurale de Michael Pichat, Docteur en psychologie, maître de conférence des universités et fondateur du cabinet Chrysippe. A travers des exemples très concrets et de nombreuses citations des philosophes stoïciens, Michael Pichat nous a montré comment faire la distinction entre ce qui est de l’ordre du factuel, et ce qui est de l’ordre de nos propres interprétations et jugements.

La fin de la matinée et le début de l’après-midi a permis aux quelques 150 personnes présentes, réparties en trois groupes, de mettre en pratique un certain nombre d’exercices ou de techniques en lien avec la discipline du jugement.

  • Michael Pichat a proposé deux ateliers au cours desquel il a présenté et invité les personnes présentes à utiliser les outils permettant de distinguer les énoncés comportant des jugements de valeur et ceux qui ne comportent que des faits bruts. Le premier atelier consistait précisément à factualiser le négatif en supprimant les jugements de valeur souvent présents dans nos propos.
Michael Pichat, Docteur et maître de conférences des universités en psychologie, fondateur de Chrysippe-R&D et Neocognition
  • Maël Goarzin a proposé deux ateliers de lecture et d’écriture conçus comme des outils de transformation de soi. La lecture scientifique, présentée et expérimentée par les personnes présentes dans le premier atelier, est un type de lecture qui vise à adopter un point de vue objectif sur le texte lu. Il vise à se défaire de tous les préjugés, de tous les jugements hâtifs que l’on pourrait faire quand on lit un texte. En d’autres termes, se défaire de nos jugements sur le texte pour le lire avec la plus grande objectivité possible. La lecture méditative, au programme du deuxième atelier, est un type de lecture qui permet de questionner la pertinence des textes lus pour notre propre existence. Elle vise à méditer, digérer et, finalement, faire sien le texte qu’on lit.
Maël Goarzin, Docteur en philosophie, secrétaire et membre fondateur de Stoa Gallica
  • Jérôme Robin a proposé deux ateliers pratiques conçus comme des exercices de changement de perspective sur le monde. L’exercice de familiarité avec la Nature, présenté et expérimenté par les personnes présentes dans le premier atelier intitulé « Harmoniser sa raison avec la raison universelle : être conduit, non entraîné », vise à prendre conscience que les réalités physiques du monde et celles physiologiques de notre corps ne sont que des conséquences nécessaires et accessoires du fonctionnement de la Nature universelle. L’exercice du regard d’en haut, objet du second atelier intitulé « Elever sa conscience au niveau cosmique : être ébloui, non aveuglé », vise à comprendre la petitesse et le ridicule des choses qui passionnent les hommes dans la perspective de l’immensité cosmique, en l’expérimentant notamment par une contemplation de la Vision Cosmonaute.”
Jérôme Robin, Docteur en physique, trésorier et membre fondateur de Stoa Gallica

L’après-midi s’est poursuivie par un temps d’échange entre Michael Pichat, Maël Goarzin et Jérôme Robin et toutes les personnes présentes, moment qui nous a permis de revenir sur les 6 ateliers proposés au cours de la journée.

La journée s’est conclue par une table-ronde sur les usages possibles du stoïcisme dans le cadre professionnel (management, coaching, psychothérapie). Une table-ronde animée par Maël Goarzin avec Guillaume Beauquesne (fondateur de Humanethik / coaching en entreprise), Flora Bernard (philosophe en entreprise et co-fondatrice de l’agence de philosophie Thaé), Hervé Kercret (formateur consultant en prévention des conduites addictives en entreprise) et Michael Pichat.

La première partie de cette table-ronde a permis à chacune et chacun de présenter ses activités professionnelles et de développer l’importance du stoïcisme en général et du travail sur les représentations en particulier dans leurs pratiques d’accompagnement. La deuxième partie a permis aux personnes présentes de poser leurs questions à nos invités et de questionner les usages du stoïcisme dans le cadre professionnel.

Après cet événement

Pour revivre cette journée

Certaines vidéos des interventions sont déjà publiées sur la chaîne Youtube de Stoa Gallica. Les autres vidéos le seront prochainement. Abonnez-vous pour ne rien rater!

En attendant, retrouvez les moments forts de cette journée à travers cette sélection de photos.

Crédits photo: Ali Sanhaji, Tous droits réservés.

Maël Goarzin

Docteur en philosophie, membre fondateur et secrétaire de Stoa Gallica, auteur du carnet de recherche Comment vivre au quotidien: https://biospraktikos.hypotheses.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *