Être fidèle à soi-même, par Sharon Lebell

Classé dans : Blog | 0

Ce texte est une traduction en français, par Michel Rayot, de l’article de Sharon Lebell, “Being True to Ourselves“, paru au mois de novembre 2021 dans le magazine The Stoic, dirigé par Chuck Chakrapani. Nous remercions l’éditeur de The Stoic de nous avoir donné l’autorisation de traduire ce texte et de le publier ici.

Sharon Lebell est l’auteure de The Art of Living : The Classic Manual on Virtue, Happiness, and Effectiveness, interprétation moderne des enseignements d’Épictète. Découvrir son site internet.


Être fidèle à soi-même

par Sharon Lebell

« Ancrez en vous les valeurs que vous devez chérir : attachez-vous à ce qui est supérieur spirituellement, indépendamment de ce que les autres pensent ou font. Accrochez-vous à vos véritables aspirations, quoiqu’il se passe autour de vous. » – Epictète (cité dans Sharon Lebell, The Art of Living)

Pour moi, l’un des bénéfices de l’étude du stoïcisme a été de montrer à quel point, nous, les contemporains, sommes contaminés par l’attitude cynique qui fait partie de la culture de masse[1]. A travers le langage courant, les arts, la publicité, et surtout les médias en général, nous sommes confrontés à une sorte de sarcasme « juste pour rire » ; une attitude désabusée, indifférente, désinvolte et blasée qui, en apparence, est humoristique mais qui, en réalité, est animée par le désespoir.

Le cynisme favorise le désengagement moral

Le cynisme est une façon de voir la vie qui peut sembler énergique, pleine d’esprit et subversive, mais il favorise le désengagement moral et la distanciation. Il va à l’encontre des expressions franches et sincères de la vérité. Le stoïcisme est, après tout, du côté de la vérité, parce qu’il élève la vertu au-dessus de tout. Mais la vérité doit être ancrée dans un fondement pour qu’elle se développe. Ce fondement, c’est la sincérité.

Vers une vie sincère

La sincérité est l’attitude discrète que l’on adopte pour vivre une vie véridique. Cela signifie que l’on mène sa vie avec bonne foi, sincérité et authenticité. Cela implique de se libérer de l’hypocrisie, du faux-semblant et du mensonge. Par rapport à cette culture du cynisme, cela pourrait sembler fragile et peu cool, mais les stoïciens ne sont pas dupes.

La citation d’Épictète ci-dessus offre ce que je crois être un péan de sincérité. Il décrit une façon de voir le monde sous un angle plus sain et plus réjouissant. Lorsque nous nous référons et aspirons résolument à des valeurs humaines spécifiques, il devient clair que le détachement cynique n’est pas un signe de sophistication, mais plutôt une solution de facilité. Les adeptes du cynisme s’avèrent être des chats effrayés. Adopter et organiser sa vie autour de ses propres valeurs demande du courage, de la constance et de la responsabilité.

Être sincère avec soi-même, c’est pratiquer la vertu du courage

En parlant de vertu, chacune des quatre vertus cardinales stoïciennes (courage, modération, justice et sagesse) repose elle-même sur la sincérité. Se tenir à ses véritables aspirations, quoiqu’il se passe autour de nous, est un effort qui découle naturellement du courage, de la modération, de la justice et de la sagesse.

« Nous sommes nés avec une bonté essentielle, dotés d’intuitions naturelles sur ce qui est bon et noble et ce qui ne l’est pas. Cette capacité morale endémique doit être ensuite entraînée consciemment et méthodiquement pour se révéler au mieux dans sa pleine maturité. » – Epictète (cité dans Sharon Lebell, The Art of Living)

Cet enseignement d’Épictète suggère que la bonté et la disposition à la vertu font partie de notre nature, mais ne peuvent cependant se réaliser pleinement que par un entraînement et une éducation délibérés. L’une des façons pour chacun de nous de contribuer à l’éducation morale de tous, est de donner délibérément l’exemple de la sincérité dans nos relations avec les autres. Ce faisant, nous nous rappelons à nous-mêmes et à tous ceux que nous côtoyons que vérité et bonne volonté sont les bienvenues. Elles constituent le socle de la société. De cette façon, nous créons un foyer pour le courage, la sagesse, la modération et la justice.


[1] Note du traducteur : la traduction renvoie à l’attitude cynique et non à la philosophie des cyniques antiques.

Crédits: Photo by Philippe Leone on Unsplash.

Pour citer cet article: Michel Rayot, "Être fidèle à soi-même, par Sharon Lebell". Publié sur Stoa Gallica le 18 novembre 2021. Consulté le 1 décembre 2021. Lien: https://stoagallica.fr/etre-fidele-a-soi-meme-par-sharon-lebell/.
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *