Aide-mémoire stoïcien: du bon usage des citations

Ce texte est une traduction en français, par Michel Rayot et Maël Goarzin, de l’article de Greg Sadler, “Stoic reminders“, paru au mois de novembre 2022 dans le magazine The Stoic, dirigé par Chuck Chakrapani. Nous remercions l’auteur de cet article et l’éditeur de The Stoic de nous avoir donné l’autorisation de traduire ce texte et de le publier ici.

Greg Sadler, de ReasonIO, est professeur et rédacteur en chef du blog Stoicism Today (Modern Stoicism).


 

Ceci est une fausse citation de Sénèque qui circule un peu partout sur internet

Aide-mémoire stoïcien: du bon usage des citations

par Greg Sadler

« Si vous souhaitez avoir à l’esprit des citations que vous gardez en mémoire, la meilleure façon de faire mais aussi la plus fiable et la plus habile, est… de ne pas vous focaliser sur les citations. »

Les citations stoïciennes sur Internet

Au début de ses échanges épistolaires avec son ami Lucilius, Sénèque répond à sa demande de lui transmettre des « maximes » ou des « sentences » de philosophes stoïciens. Aujourd’hui, nous parlerions de « citations ». À la fin de la lettre 33, Sénèque accède à la demande de Lucilius et lui en fournit quelques-unes. Mais au préalable, il expose quelques bonnes raisons de ne pas le faire. Aujourd’hui, dans une époque profondément imprégnée de culture Internet, nous pouvons non seulement reprendre ces raisons, mais les étendre davantage Nous passons en effet un temps considérable à consulter des médias interactifs qui se recoupent ; ceci préoccuperait et susciterait une certaine prudence chez tout Stoïcien avisé.

Des milliers de fausses citations circulent sur Internet ; beaucoup sont faussement attribuées à des auteurs stoïciens ou sont présentées comme d’authentiques expressions de la philosophie et de la pratique stoïcienne. Les internautes et les plates-formes qui prétendent s’intéresser au stoïcisme les postent et les relaient sans prendre la peine de vérifier leurs sources, ni même de se demander si les pensées exprimées dans la citation correspondent réellement au stoïcisme ou, au contraire, le contredisent. Et ces fausses citations n’émanent pas seulement de ceux qui ont une compréhension superficielle du stoïcisme. J’ai vu des sites bien établis, populaires, et supposés bien documentés partager occasionnellement des citations « stoïciennes » qui ne le sont absolument pas !

Le stoïcisme est un système complexe d’idées interdépendantes

Un des arguments avancés par Sénèque dans la lettre 33, et dans de nombreux autres textes, est que le stoïcisme est un système complexe d’idées interdépendantes qui ne peuvent être comprises l’une sans l’autre. Certes, dans une situation difficile, il peut être utile d’avoir « à portée de main » une sentence à se remémorer, mais ces formules stoïciennes ne sont que des outils destinés à développer de façon progressive, cumulative et réfléchie un véritable mode de vie. Ce ne sont pas vraiment des trucs et astuces pour mieux vivre, des « life hacks » (une métaphore inepte et non stoïcienne) ou bien des raccourcis efficaces vers les véritables objectifs du mode de vie stoïcien, comme le bonheur, la liberté, la sérénité ou la vie harmonieuse. Les principes et les pratiques tirés de la philosophie stoïcienne, ou les passages véritablement tirés des écrits stoïciens, peuvent bien sûr être utilisés de manière isolée, mais ils s’avèrent extrêmement plus utiles, pertinents et efficients s’ils sont ancrés dans la matrice générale du stoïcisme.

Quelles implications pour nous ?

Quelles sont les implications qui nous concernent à l’heure actuelle ? Ce n’est pas tant que les citations soient mauvaises en tant que telles. Inutile de dire, par exemple, que « tout véritable étudiant stoïcien ne lira ni ne relaiera de citations ». Elles peuvent certainement servir à des fins légitimes, ne serait-ce que pour amener les personnes intéressées par ces citations à en apprendre davantage sur le stoïcisme.

Mais chaque fois que nous voyons quelqu’un partager une citation censée exprimer ou représenter le stoïcisme, en particulier lorsqu’elle est attribuée à un auteur stoïcien sans référence explicite au texte dans lequel elle se trouve, nous devrions faire ce qu’Épictète suggère de faire avec toute représentation. Ne pas donner automatiquement notre assentiment. En effet, à moins d’avoir consacré du temps à la lecture et à la relecture des textes ainsi qu’à l’étude de l’auteur en question, nous ne savons pas vraiment s’ils ont écrit quelque chose qui ressemble de près ou de loin à ce qu’exprime la citation.

Remettre les citations dans leur contexte

Si vous souhaitez avoir à l’esprit des citations que vous gardez en mémoire, la meilleure façon de faire mais aussi la plus fiable et la plus habile, est… de ne pas vous focaliser sur les citations ! Plutôt que de perdre du temps à consulter divers sites de citations ou à les rechercher sur les réseaux sociaux, lisez les œuvres disponibles des philosophes stoïciens : pour reconstruire dans votre esprit l’architecture des principes stoïciens, les exemples, les arguments, les raisonnements et les conversations développées dans ces textes. Pour quiconque aspire à faire de la philosophie un mode de vie, la lecture elle-même, comme le souligne à juste titre Pierre Hadot, est un exercice spirituel important, voire indispensable.

Donc, peu importe le terme que nous voulons utiliser – citations, maximes, sentences – si nous voulons vivre une vie stoïcienne, nous remettrons ces courtes déclarations verbales dans leur contexte plus large et global. Plus simplement, nous serons des lecteurs (et des relecteurs) des textes stoïciens classiques d’où proviennent ces citations originales.


Crédits image: Nicololo3113, Licence CC BY-SA.

Pour citer cet article: Michel Rayot, "Aide-mémoire stoïcien: du bon usage des citations". Publié sur Stoa Gallica le 15 novembre 2022. Consulté le 4 décembre 2022. Lien: https://stoagallica.fr/aide-memoire-stoicien-du-bon-usage-des-citations/.
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *